Archive pour la catégorie ‘Poème’

En ton nom…..

Samedi 21 mai 2016

En ton nom…..

Je t’aime,

Je vis pour toi,

je vis pour moi

Je rêve pour toi

je suis ta plume

je suis ta voix

t’aimer,

c’est vivre deux fois.

j’épouse tes vœux

je cris tes désarrois

t’aimer

c’est aussi mourir des fois!

Trop de néant ….. comment remplir le monde de ton nom

Trop de brouillard ….. comment garnir le ciel de tes rayons

et pour t’embrasser…. il faut voyager dans le temps.

Je t’aime,

je continue à te chanter

dans les champs d’oliviers

dans les Jnens  d’amandiers

et comme toujours le jasmin

célèbre ta diaphanéité

domptant le vent

pour remplir le monde de ton nom

et garnir le ciel de tes rayons.

Je t’aime,

et je meurs des fois.

Je meurs en te voyant répandre la joie

et à la fois tu continues à hurler tes désarrois

je meurs des fois

quand le nouveau langage ne tisse plus tes chansons

quand sur tes plages meurent les pas,

et quand les mots dans les flots se noient.

Trop de néant ….. comment remplir le monde de ton nom

Trop de brouillard ….. comment garnir le ciel de tes rayons

et pour t’embrasser…. il faut voyager dans le temps.

Reine du monde arabe pour une année

et dans nos cœurs Reine pour l’éternité.

Le poète n’est pas aimé,

quand il confit de sel ses couplets

Il ne cesse de crier en ton nom le supplice

et ne cesse de dénoncer tant d’injustices

il se bat pour que tu sois REINE au delà d’une année

et que tu  porteras le diadème pour l’éternité.

Poète, je resterai toujours là

pour remplir le monde de ton nom

garnir le ciel de tes rayons

dans ma paume je mets le temps

pour t’embrasser mille fois!

En ton nom Sfax

je continue à vivre deux fois

à porter ta plume

à être l’écho ta voix

……

T’aimer c’est aussi mourir des fois

Monia Boulila

le 25/01/07

قتلوا رجلا يحمل كل الأسماء والبلاد والانتماء

Mercredi 13 mars 2013

قتلوه ذات أربعاء

ذات صباح لا يعرف ربا ولا سماء

ذات فصل أُعدّ على مقاس

اللّصوص و السّفهاء

قتلوه وقالوا

« نحن حماة الأرض

نحن حماة السماء

نحن الشعب

نحن الرب ! »

قتلوه ذات أربعاء

قتلوه بثلاث طلقات

وكأنهم يحتفلون بالدم

دم العذارى فوق نعش أصم

منعوا الصلاة ، منعوا البكاء

بعثروا الليل والنهار والفصول

بين

صحراء بلا شعب

و سماء بلا رب

قتلوه ذات أربعاء

حفروا مقابر في كل الزوايا

طعنوا التاريخ  وحرقوا الوصايا

وتآمروا

على الأبطال على الشرفاء

على الأطفال على النساء

على الأبرياء على العلماء

وتآمروا

على كل نجم يضيء في السماء

تآمروا على الربيع ، على الفن ، على الأحلام

وعلى قصيد أكبر الشعراء

قتلوه ذات أربعاء

قتلوا رجلا

يحمل كل الأسماء

والبلاد والانتماء

فسال دمه أحمر، أحمر

كراية  تونس الخضراء

منية بوليلة

Dieu

Jeudi 8 octobre 2009

A chaque âge,

Je te fais une image !

Je te retrouve dans toutes les beautés.

Je perce les nuages pour t’envoyer mes bouquets.

J’emprunte à mon âme ses couleurs

Pour dénoncer un vœu volé

et  une prière confisquée !

Je prends de mes doigts leurs couleurs

Pour peindre un vœu arrêté

et une prière manquée !

Douleurs et laideurs :

Tâches noires

Effaçant espoirs et couleurs,

Crevant vies et rêves…

Dieu ! Aide-moi !

Je n’ai plus de couleurs !

Hymne au jour

Lundi 17 août 2009

Tu es à moi !

À moi seule…

Ton or m’appartient

Tes rayons brillent sur mes songes !

Ton œil couve mes rêves,

Ta joie excite mon désir de vivre,

Ton sourire m’emmène au second souffle.

Tu es à moi !

Je libère mon ombre dans tes mains

J’étale mes feuilles sur ta peau !

Je mets mes perles autour de ton cou.

Je chante, tu danses…

J’entends ton silence

Me chuchotant que tu m’aimes aussi !

Toi, jour qui renaît dans les yeux ouverts

Et dans les cœurs verts…

Tu es à moi seule,

Quand je surpasse les vagues d’une nuit.

Photo PmP

Désirs

Vendredi 10 avril 2009

J’ai envie de poser ma tête sur ton épaule,

Aller vers la joie de l’âge de l’école,

Aller vers la légèreté de la plume,

Aller vers la candeur de l’écume,

Aller vers le verbe charnel,

Aller vers le secret éternel!

Aller vers l’amour immortel.

J’ai envie de poser ma tête sur ton épaule,

T’offrir mes cheveux en corolles !

T’offrir mes yeux en diamant.

T’offrir mes lèvres en sucre blanc.

J’ai envie de voyager avec tes senteurs,

J’ai envie de rêver de ta chaleur,

J’ai envie de devenir la symphonie de ton cœur !

J’ai envie de t’appartenir

D’être à toi, reine sans empire.

D’être à toi fontaine de plaisirs !

D’être ta joie et ton sourire.

J’ai envie de poser ma tête sur ton épaule

Voir vieillir ma tige et mes corolles,

Et finir ma vie, ma tête posée sur ton épaule.

Photo PmP

Où est passé l’amour ?

Mercredi 25 mars 2009

canal3

Dis-moi jour

Où est passé l’amour ?

Où sont ses rayons dorés ?

Où est son sourire nacré ?

Où sont ses fleurs parfumées ?

Dis-moi jour

Où est passé l’amour ?

Pourquoi les cœurs durcissent ?

Pourquoi les âmes noircissent ?

Pourquoi les amoureux gémissent ?

Dis-moi jour

Où est passé l’amour ?

Comment le dégager du pied de la pauvreté ?

Comment le libérer des dents de la calamité ?

Comment l’enlever des doigts des flammes ?

Comment le chanter ? Il est momifié dans un épithalame ?

Dis-moi jour

Où est passé l’amour ?

Dis-moi que tu es toujours amoureux de la nuit

Que quand tu te couches dans ses bras, l’amour luit

Et quand tu te lèves sa lueur te couvre et te suit…

Dis-moi jour

Que l’amour existe toujours…

Photo PmP

Tolérance – تسامح – Tolerance – Tolerancia – Tolerância

Vendredi 16 janvier 2009

Tu entends les bombes ?

Tu vois le sang ?

Ecoute les chants

Regarde les papillons.

Choisis entre la vie et le trépas !

Ecoute les mots verts en soie

Qui s’ouvrent sur la vieille terre !

Regarde les rêves bleus en saphir

Qui couvrent le vieux ciel !

*

Les humains préparent le même printemps

Pour toutes les terres et à tous les jours !

Ils chantent la même chanson

A tous les cieux et à tous les Dieux..

La chanson de la paix.

Seule, la paix pourra anéantir les volcans des cœurs

هل تسمع انفجار القنابل؟

هل ترى الدماء؟

استمع إلى الغناء

وانظر للفراشات

اختر بين الحياة و الموت

أصغ إلى الكلمات الخضراء الحريرية

المتفتحة على أديم الأرض العجوز

انظر إلى الأحلام الزرقاء اللازوردية

المنتشرة على السماء القديمة

يهيئ حماة السلام ربيعا

في كل العالم و لكل الأزمنة

منشدين نفس النشيد

لكل السماوات

نشيد السلام

فالسلام وحده كفيل بإخماد براكين القلوب

You hear bend ?

You see blood ?

Listen to songs

Look at the butterflies.

Chosen between the life and the demise !

Listen to the green silk

words Who open on the old ground !

Look at the blue sapphire

dreams Who cover the old sky !

The human ones prepare same spring

For all the grounds and with every day !

They sing same song

All skies and with all the Gods.

The song of peace.

Only, peace will be able to destroy the volcanos of the hearts

¿Oyes las bombas ?

¿Ves la sangre ?

Escucha los bordes

Observe las mariposas.

¡Elegidos entre la vida y el trépas !

Escucha las palabras verdes en seda

¡Quiénes se abren sobre la vieja tierra !

Observe los sueños azules en zafiro

¡Quiénes cubren el viejo cielo !

Los humanos preparan la misma primavera

¡Para todas las tierras y a todos los días !

Cantan la misma canción

A todos los cielos y a todos los Dioses.

La canción de la paz.

¡Sólo, la paz podrá destruir los volcanes de los corazones !

Entendes as bombas ?

Vês o sangue?

Escuta os cantos

Olhe as borboletas.

Escolhidos entre a vida e o trépas!

Escuta as palavras verdes de seda

Quem abrem-se sobre a velha terra !

Olha os sonhos azuis saphir 2

Quem cobrem o velho céu!

Os humanos preparam a mesma primavera

Para todas as terras e aos todos os dias !

Cantam a mesma canção

Aos todos os céus e os todos os Deus.

A canção da paz.

A única, paz poderá destruir os vulcões dos corações !

Gaza

Jeudi 15 janvier 2009

War on Gaza 2009

Je suis trépassée !

Le poème ne me ressuscite pas !

Je suis morte au large du vent!

Avant l’arrivée de l’ange de la mort !

Chaque nuit, je renouvelle ma mort

Je congèle mon sang dans l’océan

J’enterre mon impotence au Sahara

Pour ne plus entendre les pleurs

Pour ne plus avoir peur

Pour ne plus voir cette terreur

J’ai accroché mille chansons au ciel pour la paix !

Ici sur la terre, mille mains s’étendent pour tuer

Mille hachoirs dans la poitrine des enfants

La terre saigne, pleure, et perd toute raison

Le peuple saigne, meurt et tend la main à l’horizon !

Le pays se réfugie sous une langue épuisée par les cris.

Je n’ai plus que la mort pour cacher mon visage et mon impuissance

Mon poème n’a plus que les tresses de la poésie pour celer l’amertume

Je suis trépassée

Le poème ne me ressuscite pas

Prenez les paroles

Accrochez les aux nuages

La pluie adoptera notre langage

Et dira au monde ses quatre vérités…

Photo http://www.nbiou.com/tag/gaza/

Rêve collectif

Lundi 22 décembre 2008

Mur2

Je suis là, devant toi,

Je rêve comme toi

Je chante la paix comme toi…

Je suis là, devant toi,

Etalée comme une feuille blanche,

Assoiffée à l’encre qui boule mes hanches.

Libères ta gracieuse plume franche,

Fais danser tes doigts sur les pages nues,

Formule le rêve de l’insomnie

Fais défiler l’amour, le souffle et le mot,

Mets tes songes sur mon dos,

Mets ton rêve sur ma peau.

Je suis là, devant toi

Je rêve comme toi

Je chante la paix comme toi…
Sur la terre de la paix, il y a des poètes comme toi

Il y a des hommes et des femmes mais pas de roi.

Il y a de belles maisons sans porte et sans toit.

Il y a tous les verbes mais une seule loi !

Il y a toutes les croyances en une seule Foi !

Il y a des mains de toutes couleurs,

Il y a une seule voix, celle du cœur.

Sur la terre de la paix ne survivent que les rêveurs….

Photo PmP

الحرية

Lundi 10 novembre 2008

 

 

قم  واركض

وسابق الخيل

قم  إليها …

قم وابحث عنها بين غيومك

ووراء أسوارك

فهي فيك

في أيامك المرتبكة

وفي ثقب لياليك المنسية

في القفص الذي سجنت  نفسك فيه

أخرجها .. لتخرجك

وتمطر جنانك

وتبلل شفاهك

وتقتل جلادك

أخرجها مطراً ثائرًا من غيومك

واكتب بقطراته على أرضك

تحيا الحرية